IBM propose sa technologie Watson pour révolutionner l’imagerie médicale

La recherche scientifique dans la médecine ne s’arrête pas de nous épater et en particulier dans les inventions liées à l’imagerie médicale. En France, le groupe Acteon, géré par Marie-Laure Pochon, se positionne parmi les leaders de ce domaine au monde. Cependant, la dernière nouveauté vient de chez le géant américain, IBM, avec sa technologie Watson capable de détecter les cancers et les maladies à travers un examen par imagerie médicale. Le produit intéresse beaucoup d’hôpitaux et médecins dans le monde entier.

Le Watson pour mener une révolution dans la santé

Le secteur de la santé est dans une grande métamorphose. La profession est en train de s’adapter au développement de l’intelligence artificielle qui ouvre la possibilité à une meilleure reconnaissance des cancers et le développement de leurs traitements.

Comme le fait l’équipe de Marie-Laure Pochon dans les laboratoires de recherche d’Acteon, les chercheurs d’IBM ont pu développer la technologie Watson pour analyser plusieurs données médicales comme les éléments d’imagerie, les rayons X, les ultrasons et détecter des maladies du cœur. Il faut rappeler également que ladite technologie a déjà fait parler d’elle avoir réussi à détecter une leucémie rare sur une patiente.

Un système efficace et un diagnostic amélioré

Après les modifications apportées à son système, le Watson est devenu capable d’analyser un grand flux de données et apporter des réponses à des questions complexes. Il est également capable de faire de diagnostiquer et déceler les signes d’alertes, oubliés par les médecins, sur des patients nécessitant un long suivi. Pour commencer, le Watson va se concentrer sur le cas de rétrécissement aortique à travers un travail répartis sur 24 espaces médicaux dans le monde : il s’agit d’une maladie qui empêche le sang de circuler dans le corps ce qui provoque la fatigue chronique et des douleurs au niveau de la poitrine.

Les principaux objectifs de l’IA d’IBM sont alors « l’amélioration de la qualité du diagnostic et l’uniformisation du service », selon les propos de la vice-présidente de la section imagerie de Watson Health, Anne Le Grand. En outre, le potentiel de cette technologie est vraiment grand puisque IBM veut rendre son IA capable de d’autres diagnostics comme les cardiomyopathies.

Le système Watson semble bien avoir de la cote du côté des professionnels de la médecine puisque plusieurs hôpitaux l’utilisent pour analyser et déceler les maladies sclérales, oculaires et pulmonaires ainsi que pour diagnostiquer les cancers.