Affaire du théologien suisse : l’incroyable élan de solidarité !

Un jugement contesté

L’affaire du théologien suisse, Tariq Ramadan, débute à peine, mais pour une grande partie de la communauté française, pas besoin de la décision du juge pour avoir une intime conviction.
Sans retour sur le dossier, certains affirment que l’islamologue âgé de 55 ans est aujourd’hui la cible d’un complot, quand d’autres sont visiblement convaincus de sa culpabilité.

Le prédicateur genevois reste en prison !

 

Ayant eu accès aux décisions de la Cours d’appel de Paris, la radio luxembourgeoise RTL, révélait le 27 février que les juges avaient considéré que le théologien devait rester derrière les barreaux, seul moyen d’éviter tout risque de réitération des faits, de tentative de fuite et de possibles pressions sur les plaignantes ou sur les témoins. Si certains se sentent offusquer, d’autres s’en réjouissent.
Mais qui sont les partisans et les détracteurs de l’islamologue ? Cultivent ils vraiment le sentiment du bien commun, la volonté de transparence et la recherche de vérité ?

Il faut rappeler avant toute chose, que le professeur d’études islamiques à la prestigieuse Université d’Oxford, conférencier et auteur, a été mis en examen et placé en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis en Essonne le 2 février 2018. Il est accusé des pires agissements par deux femmes, Henda Ayari (une ex-salafiste convertie en une militante féministe) et une deuxième plaignante sous le pseudonyme ‘‘ Christelle ’’.

Les plaintes des présumées victimes ont été déposées au mois d’octobre 2017, toutefois, les faits, eux, remonteraient respectivement aux mois de mars/avril 2012 et octobre de l’année 2009.
Si quelques proches s’étaient exprimés pour voler au secours du théologien avant sa détention, une réelle campagne médiatique a par ailleurs vu le jour depuis sa claustration.
Ce soutien s’est intensément accru depuis les rebondissements sur la dégradation de son état physique.

‘‘ Ils cherchent à l’éloigner de sa famille ’’


Alors que le conférencier genevois avait présenté sa demande de libération pour raisons médicales, les juges d’instruction ont décidé à l’audience du 22 février dernier, qu’il restera provisoirement en prison. Le jour même, les soutiens se sont réunis devant le Palais de la justice pour protester contre cette décision. Mais c’est sur internet qu’on constate la vague de protestations qui a considérablement pris de l’ampleur autour du mouvement multilingue et transnational ‘‘ Résistance & Alternative ’’. Ainsi, une pétition lancée sur le site Change.org a enregistré plus de 150 000 signatures en quelques jours en faveur de la libération de l’intellectuel.
Le comité de soutien a également créé sur les réseaux sociaux deux pages Facebook

‘‘ FreeTariqRamadanCampaign ’’ et ‘‘ Contre la calomnie, en soutien à Tariq Ramadan ’’, avec une centaine de milliers d’abonnés et un autre compte Tweet rassemblant plus de 7 000 abonnés.
Tout comme Nabil Nasri (président des Musulmans de France), l’épouse du prédicateur, madame Iman, a enregistrer deux vidéos dans lesquelles elle s’exprime sur cette affaire. Elle soutient entièrement son mari et croit profondément en son innocence.
Les deux vidéos ont été partagées par les différentes plateformes citées au-dessus, elles totaliseraient environ un million de vues.

Sa fille Maryam, a aussi partagé un Tweet dans lequel elle déclare ne pas avoir vu son père depuis prés d’un mois maintenant. Ça ne leur est jamais arrivé d’après ce qu’elle dit. ‘‘ Ils essayent de l’isoler de sa famille ’’, s’exprime la jeune fille.
De plus, les médias, on fait largement l’écho de ce post. Une cagnotte a donc été créée dans le but de couvrir les frais de justice de l’inculpé. En seulement 4 jours, la barre des 107 000 euros a été atteinte grâce à la participation de plus 2000 personnes.

    Les facteurs de la compétitivité

 

    Impact du temps sur la compétitivité :

Concurrence par le facteur temps : de nombreux responsables se focalisent sur des priorités concurrentielles telles que la rapidité de développement et des délais de livraison brefs.

Si la concurrence par le facteur temps est la priorité concurrentielle globale, les responsables doivent définir avec soin les étapes et le temps nécessaire pour mettre à disposition un produit ou un service et procéder à une analyse critique de chaque étape.

Cette étape permet de déterminer s’il est possible de gagner encore du temps sans que ce soit au détriment de la qualité.

 

Dans le cadre d’un processus appelé “ingénierie concourante” (concurrent engineering), les ingénieurs concepteurs, les spécialistes de la fabrication, les chefs de produit, les acheteurs et les praticiens de la qualité travaillent conjointement pour concevoir un produit ou un service et choisir un processus de production.

Paritel, par exemple, confie l’entière responsabilité d’un nouveau produit à un chef de projet qui réunit une équipe représentative de toutes les parties prenantes de l’organisation.

Dans un tel système, chaque service peut ainsi s’exprimer sur les éventuelles difficultés ou anticiper des problèmes alors qu’il est encore temps d’apporter des modifications au produit. Les changements sont d’autant plus faciles à mettre en œuvre, ils coûtent moins cher à ce stade que lorsque le produit ou le service a fait son entrée sur le marché.

 Rapidité de développement :

Elle mesure le délai qui s’écoule entre le moment où l’idée d’un nouveau produit ou service a surgi et celui de sa mise à disposition sur le marché.

Il faut passer par les phases de conception et de production.

 

Lorsqu’elle est la première à mettre sur le marché un nouveau produit ou service, l’entreprise acquiert un avantage concurrentiel difficile à détrôner dans un environnement de marché en constant changement (on donne l’exemple de l’opérateur Paritel, qui a été parmi les premiers à installer la fibre optique en France).

La rapidité de développement est très importante dans l’industrie des télécommunications, par exemple.

Fiabilité de livraison

Elle s’appuie sur la fréquence selon laquelle les promesses de livraison à date sont tenues.

Les fabricants mesurent cette valeur en pourcentage de commandes client envoyées à la date prévue et visent souvent un taux de service client supérieur à 95 %.

Dans le domaine des supermarchés, le directeur, par exemple, peut mesurer cet aspect en pourcentage des clients faisant la queue aux caisses pendant moins de trois minutes.

Flexibilité

La flexibilité est une caractéristique fonctionnelle de l’organisation qui permet de réagir rapidement et efficacement aux besoins du client.

Certains responsables donnent une place prépondérante aux deux priorités concurrentielles liées à la flexibilité : la personnalisation du produit ou du service et la flexibilité des volumes.

 Personnalisation du produit

Elle repose sur l’aptitude à satisfaire les besoins uniques de chaque client et intervient lors de la conception des produits ou des services.

Cette priorité concurrentielle conduit généralement à un système opérationnel souple, à même de gérer les besoins spécifiques des clients et les modifications de conception qui en découlent.

 Sélection des meilleurs appareils photo instantanés

 

La photographie n’a pas attendu le numérique pour développer l’instantanéité de la visualisation. On la croyait même sur le déclin, avec la montée des APN et l’arrêt de production de la marque Polaroid il y a un peu plus de huit ans. Mais cela était sans compter sur le génie et l’inventivité des constructeurs ainsi que l’adhésion d’une nouvelle jeune génération à cette autre pratique de la photographie. Les dernières sorties du Sofort de Leica ou celles de l’Instax Mini 90 de chez Fujifilm, montrent bien à quel point le secteur de la photographie instantanée est en plein essor.
Dans cet article, nous allons faire le point sur cette technologie qui ne date pas d’aujourd’hui et les meilleurs modèles tendances du moment.

Un guide d’achats détaillé et bien expliqué élaboré par la rédaction de l’expert en informatique et l’univers de la technologie « On a testé pour vous », est à votre disposition afin de vous éclairer lors du choix de votre appareil vintage.

Instax Mini 90 Neo Classic de chez Fujifilm

La marque japonaise fait partie des derniers fabricants à proposer des appareils photo à visualisation instantanée. Lorsque l’on remarque le succès réalisé par la société qui a fait relancer les consommables compatibles avec ces appareils, ‘‘ The impossible Project ’’, et le prix d’occasion des anciens appareils photo signés Polaroid, on déduit clairement le développement d’un marché de niche sur cette sphère. Fujifilm l’a bien compris, avec sa gamme Instax, elle n’a jamais cessé le progrès ni l’innovation de ses appareils, toujours au look un peu loufoque.
Le Fujifilm Instax Mini 90 Neo Classic a été conçu particulièrement pour les fanatiques de ‘‘ Polaroid ’’.
Par rapport à ses petits frères l’Instax Mini 8 ou le Mini 70, ce modèle propose des modes plus élaborés pour les selfies, les paysages, les macros, un retardateur et un flash.
Avec une finition réussie, le Mini 90 séduit par son look rétro et vintage qui le distingue des autres appareils du même genre. La prise en main de l’appareil est relativement intuitive et très simple, elle incite naturellement à cadrer à la verticale. Le bouton déclencheur est positionné sur la façade et l’impression du papier se fait par le dessus. Pour visualiser les réglages, ce NéO Classic dispose de deux petits écrans numérique. Celui de gauche indique les réglages à appliquer, le mode sélectionné ou encore le niveau de la batterie. Un pictogramme clair et simple facilite la lisibilité de chaque élément. Quant au petit cadran carré, il indique le nombre de prises restantes.
Avec des réglages avancés et séduisants, une simplicité d’utilisation, ainsi que son look rétro, l’Instax Mini 90 Neo Classic deviendra votre compagnon idéal pour photographier instantanément.

Le SOFORT de Leica


Très bien noté après le test des experts en technologie du site High-Tech « On a testé pour vous », le SOFORT de Leica est un excellent appareil hyper fonctionnel et comfortable à manipuler pour capturer vos moments les plus chers.
À première vue, on voit bien que le constructeur allemand a bien soigné l’esthétique de cet appareil qui rappelle beaucoup dans ses caractéristiques celles de l’Instax Mini 90 de son concurrent Fujifilm.
Fait dans la sobriété, le Leica apparaît sous des formes bien équilibrées et homogènes, il est disponible en trois dégradations : blanc, orange et vert menthe. Équipé d’un viseur optique qui permet la compensation de la parallaxe et une visée claire, le SOFORT intègre aussi un mode automatique de prise de vue, garantissant à l’utilisateur une conservation maximale d’une lumière ambiante avant de déclencher le mode flash intégré, ou d’autres comme le macro, la double exposition, pose longue, autoportrait ou encore le retardateur pouvant aller de 2 à 10 secondes. L’appareil est muni d’une batterie type lithium-ion à forte autonomie (100 vues).

Fujifilm Instax Square SQ10


Ce n’est pas qu’un simple appareil photo instantané, il s’agit bel et bien d’un boîtier moitié numérique moitié argentique, de quoi appliquer des modifications avant impression, économiser le film et stocker ses images sur une carte mémoire.
Le duo appareil photo / imprimante n’a rien de nouveau comme concept, mais l’apparition d’un tel appareil chez le leader de la photographie ne passe pas inaperçue.
Vous vous êtes peut être habitués à la technologie des Instax minis, plutôt sympas, ou celle des Instax Wide, plus imposants, vous allez franchir une nouvelle ère, celle de l’Instax Square et son allure carrée. Symbolique dans l’univers des Polaroid, le design carré intéresse particulièrement les adeptes de l’impression momentanée.
Grace à sa double fonctionnalité, cet appareil rend possibles la sauvegarde numérique des images, leur prévisualisation, et permet surtout d’avoir la main sur l’impression.
Plutôt compact et fin, le SQ10 permet une prise en main intuitive et simple, avec des menus clairs et bien organisés. Quant à la prise de vue, un double déclencheur vous facilitera la tache que vous soyer gauchers ou droitiers.
L’Instax Square SQ10, est le premier appareil photo hybride instantané de Fujifilm, performant et pertinent, il vous permet le stockage et la correction de vos images, l’application de filtre et surtout la sélection de vos clichés à imprimer.

Radio France

 

 

C’est une société anonyme créée le 1er janvier 1975, détenue à 100 % par l’État français.

Elle est placée sous la tutelle du Premier ministre !

Radio France gère un label de disques, plusieurs formations musicales, ainsi que les stations de radio (ensemble d’équipements ayant pour but la transmission à distance) publique en France métropolitaine (le territoire européen de la France).

Dix ans après sa création, elle lance une nouvelle radio “Le Mouv” entièrement numérique, destinée à un public jeune.

Cette radio a fait l’initiative, et a créé pour la première fois en France, une chaîne de radio d’information continue 24h/24.

Elle a commencé à étoffer le réseau France bleu (réseau des radios locales publiques françaises), à partir de 2009.

Ce groupe tire la majeure partie de son financement de la redevance audiovisuelle (taxe prélevée auprès des téléspectateurs et des auditeurs).

 

   Les services et les missions de radio France : produire et diffuser

La radio :

+ France Culture : radio culturelle

+ France Inter : radio généraliste

+ Sophia : la banque de programmes de Radio France pour les radios indépendantes

+ Mouv’ : radio dédiée aux jeunes

+ France musique : radio musicale classique et jazz

+ France Info : radio d’information en continu

+ FIP : c’est une radio musicale dédiée à tous les genres musicaux

+ France Bleu : 44 radios locales

La télévision :

Cette radio détient 15 % du capital d’ARTE France, qui est une société française d’édition de programmes de télévision.

Internet : RF8, qui est un site d’écoute et de partage de musique en ligne.

 

    Les services :

Radio France publicité est dédiée à la commercialisation de l’espace publicitaire de France Bleu (national et local), France Info, France Inter, et le Mouv’.

 

Elle a pour rôle d’assurer le développement et la gestion de l’orchestre philharmonique de Radio France, aussi, l’orchestre national de France, les concerts, et également, d’organiser le festival Présences de musique contemporaine, et de musique électroacoustique.

Elle est la seule et l’unique radio qui produit depuis 2006, des programmes entièrement en numérique !

Cette dernière propose de nombreuses émissions en podcast (moyen de diffusion de fichiers sur internet) sous format MP3.

Déjà, pendant ses études de journalisme, la présentatrice française, Audrey Crespo-Mara, l’épouse de Thierry Ardisson, a effectué des stages à France Inter, Radio France Toulouse, et également à TF1.

Cette dernière est devenue, au jour d’aujourd’hui, l’une des meilleures journalistes de la France.

En mars 2000, Audrey Crespo-Mara, intègre la rédaction de Radio France, elle y réalise pendant 15 ans des reportages économiques, politiques, et culturels pour les journaux télévisés.

 

  Indépendance des rédactions : une liberté collective

Cette liberté est assurée aux éditeurs (qui publient des journaux) d’un média, elle leur garantit le droit de diffuser et d’enquêter des reportages, au nom du principe de liberté de la presse, de la protection des sources d’informations des journalistes, et de la vérification par les faits, sans interférence excessive de leurs propriétaires.

 

 

L’image numérique

 

L’image issue du capteur de l’appareil photo est constituée de points colorés appelés pixels, dont le nombre conditionne la finesse d’image et le format d’impression.

La réalisation des tirages peut se faire avec une imprimante, avec ou sans ordinateur, ou être confiée à un professionnel.

Les films et photos papier existants peuvent être numérisés avec un scanner et être exploités ensuite comme une photo numérique.

  Qu’est-ce qu’une image numérique ?

Une image numérique est constituée d’un ensemble de points, ou pixels, disposant chacun d’une intensité et d’une couleur données.

L’adjectif numérique provient de ce que l’image est produite par un appareil électronique convertissant la lumière en une suite de valeurs numériques associées aux pixels.

 

   La définition et la résolution :

Le nombre de pixels qui constituent une image s’appelle sa définition. Elle est exprimée soit en nombre total, par exemple six mégapixels, soit en rapport largeur sur hauteur, par exemple 3000 x 2000. Un mégapixel correspond à un million de pixels.

 

La résolution d’une image correspond à sa finesse, et dépend de sa surface et de sa définition.

Elle s’exprime en nombre de pixels par unité de longueur, typiquement en points par pouce (ppp) ou dot per Inch (dpI), unités équivalentes. Un pouce (ou inch) équivaut à 2.54 cm.

Le terme de résolution est galvaudé. Il est souvent utilisé à tort pour représenter la définition, notamment, pour les écrans d’ordinateur. Ce n’est pas le cas pour la télévision, où la haute définition fait son apparition en force.

Si les points sont trop écartés, ils sont représentés sous la forme de petits carrés.  Les lignes obliques sont hachurées, l’image semble floue et sa trame apparaît.

Ce phénomène, appelé pixellisation, se produit quand la résolution diminue, c’est-à-dire, quand la surface de l’image devient trop grande par rapport à la définition.

Pour maintenir la qualité de l’image quand la définition baisse, il faut diminuer sa surface.

 

   Cadeaux à offrir aux amoureux de la photo :

Découvrez le monde passionnant de la photographie (des appareils numériques : compact, reflex, hybride…), en consultant OTPV (on a testé pour vous).

 

   Quel cadeau offrir pour faire plaisir à un passionné de photos ?

Sans plus attendre, voici la petite sélection exclusive du site “on a testé pour vous” (OTPV : un guide d’achats) :

Appareil photo à 360 degrés “le Ricoh Theta S” : grâce à la sensation confortable apportée et à la clarté de ses icônes, “le Ricoh Theta S” est parmi les appareils les plus faciles à utiliser du marché.

– Appareil photo instantané “Fujifilm Instax Mini 90 Neo” : cet appareil offre des images de haute qualité, avec beaucoup de saturation, de netteté, et de contraste.

Il est le meilleur appareil photo instantané grand public.

Et “Canon Powershot SX720 HS” (appareil photo compact), qui est l’appareil photo le plus recommandé à tous les amoureux de la photographie.

          Dépistage génétique

 

  L’information génétique :

Face à l’information, au dépistage et aux affections génétiques, l’individu peut se sentir soit impuissant, soit prendre conscience de son pouvoir (“se sentir habilité”).

L’information génétique peut stigmatiser les personnes lorsqu’elle altère la perception qu’elles ont d’elles-mêmes ou que les autres ont à leur égard.

Filiassur assurance essaye d’aider à son tour, les personnes et les familles à comprendre la dimension génétique de leur individualité et les modes de transmission des caractères et des affections génétiques au sein des familles, ainsi que l’incidence des facteurs génétiques et environnementaux sur la santé et la maladie.

Filiassur facilite la communication entre les membres de la famille, le système de santé et les ressources communautaires ; grâce à la continuité des soins qu’elle prodigue aux personnes et aux familles, elle offre un soutien précieux.

Tous les médecins doivent pouvoir reconnaître dans les questions qui leur sont posées, les éléments qui relèvent de l’information génétique ; ils doivent aussi savoir comment obtenir une telle information en recueillant des données anamnestiques sur l’individu et sa famille, et en effectuant des évaluations physiques.

Le médecin capable de détecter un problème d’ordre génétique est en mesure de fournir les ressources et le soutien nécessaires aux individus et aux familles.

La démarche d’intégration de la génétique aux soins médicaux exige du médecin qu’il prenne conscience de ses attitudes, de son expérience et de ses préconceptions en matière d’hérédité, ainsi que la façon dont ceux-ci se manifestent dans l’exercice de sa profession.

  Notions de génétique :

Les scientifiques et les philosophes s’interrogent depuis longtemps sur l’hérédité ; ils ont élaboré des théories pour expliquer comment les caractères se transmettent aux descendants.

Les percées réalisées dans les domaines de la technologie et de la recherche ont accéléré les progrès en génétique, ce qui a permis aux scientifiques de mieux comprendre des maladies relativement rares, comme la phénylcétonurie (PCU) ou l’hémophilie, qui sont liées à des mutations déterminées par un seul gène et transmises d’une génération à l’autre.

Grâce à de nouvelles techniques et à de nouveaux outils, les scientifiques peuvent caractériser les variations métaboliques héréditaires qui interagissent au fil du temps et aboutissent à des maladies courantes, comme le cancer, la cardiopathie et la démence.

Les méthodes de la génétique cèdent peu à peu la place à celles de la génomique.

 

   Les mutations héréditaires sont contenues dans l’ADN des cellules reproductrices.

Lorsqu’elles se joignent au moment de la conception, les cellules reproductrices portant une mutation forment un organisme dans lequel toutes les cellules contiennent le gène muté.

D’autres mutations génétiques sont plus étendues ; il peut s’agir de la délétion (perte), de l’insertion (addition), de la duplication (multiplication) ou du remaniement (translocation) d’un segment d’ADN plus long.

La dystrophie musculaire de Duchenne, une forme héréditaire de dystrophie musculaire, est un exemple de trouble génétique causé par des mutations structurelles telles que les délétions ou les duplications qui se produisent dans le gène de la dystrophine.

Un autre type de mutation, appelé “répétition de triplets”, est due à l’expansion de la quantité habituelle de triplets répétés dans un gène.

La dystrophie myotonique, la chorée de Huntington et le syndrome du X fragile sont des exemples de maladies causées par ce type de mutation génétique.

Apprenez à vous habiller comme des stars avec un minimum de budget

Cet article est dédié à toutes les adeptes de la mode et de la beauté qui souhaitent suivre les tendances du moment et s’habiller comme une star avec un minimum de budget.

Vous rêvez de ressembler à votre star préférée? Vous avez envie de vous habiller chic comme l’animatrice de la télé, Audrey Crespo Mara? Vous avez envie d’un total relooking sans dépenser autant d’argent.

Aujourd’hui, nous allons vous faire part de quelques conseils qui vous aideront à vous habiller d’une manière chic et de ressembler à une des stars de la télé comme l’animatrice phare de LCI, Audrey Crespo Mara, Sophie ou encore Cristina Cordula.

Instagram, Twitter, Pintrest, Facebook, WeheartIt… avec la domination des réseaux sociaux et leur omniprésence dans notre quotidien, nous avons de plus en plus l’impression de vivre dans un défilé de mode, où toutes les femmes sont parfaites, tirées à quatre épingles et s’habillent comme des stars. Alors comment faire partie de ce monde quand on a un budget restreint ?

Comment s’habiller chic, sans avoir le budget?

 

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la rue, nous croisons très souvent sur des femmes très bien habillées et portant des vêtements très chers.  Sachez que vous pouvez ressembler à ces femmes qui vous attirent et qui vous inspirent sans pour autant gaspiller le double de votre salaire. Il faut simplement savoir comment s’habiller, comment mélanger les styles et les couleurs et à quelles boutiques s’adresser.

Vous avez certainement remarqué que les fringues se ressemblent et les marques m’imitent de plus en plus.

Donc faites très attention votre choix de vêtements tout en prenant en considération la coupe et la matière.

Vous planifiez un événement particulier et vous avez envie de paraître élégante sans gaspiller autant d’argent? Rendez-vous à une de vos boutiques préférées et choisissez des vêtements simples avec des tissus de qualité et des motifs sobres. Évitez les achats en ligne, pour ne pas avoir de surprises et commander des habits qui ne sont pas du tout à l’image de votre rendez-vous.

Et le meilleur conseil que nous pouvons vous donner, c’est rester simple et évitez les vêtements sophistiqués. Si vous êtes perplexe et vous ne savez pas sur quelle tenue craquer, optez pour celui qui vous semble le plus pratique et le moins compliqué. La tenue idéal pour s’habiller chic et sans avoir assez de budget c’est un pantalon classique des talons et une chemise simple. Et si vous êtes plutôt robe, craquez pour une robe avec un tissu de qualité et une couleur unie et sobre.

 

 

 

 

     Diagnostics infirmiers, interventions et résultats

 

   Problèmes traités en collaboration

La pratique infirmière comprend non seulement les diagnostics infirmiers et les interventions infirmières connexes, mais aussi certaines situations et interventions qui n’entrent pas dans la définition des diagnostics infirmiers.

Ces activités portent sur les complications possibles d’origine médicale, nécessitent des interventions menées en collaboration par le médecin et d’autres membres de l’équipe pluridisciplinaire.

On parle alors de problème traité en collaboration.

Les problèmes traités en collaboration sont des complications ou des manifestations physiologiques que l’infirmière surveille pour déceler des changements dans l’état de la personne ou la détérioration de son état de santé.

L’infirmière traite ces problèmes au moyen d’interventions déterminées par le médecin.

Quand elle prend en charge ces problèmes, l’infirmière doit d’abord surveiller la personne à la recherche de complications ou de changements.

Les complications sont généralement liées au processus morbide de la personne, aux traitements, aux médicaments ou aux examens diagnostiques.

L’infirmière détermine des interventions pertinentes pour prévenir et traiter les complications et elle applique les traitements prescrits par le médecin.

Après avoir formulé les diagnostics infirmiers et les problèmes traités en collaboration, l’infirmière les note dans le plan de soins et de traitements infirmiers.

  Planification :

Une fois les diagnostics formulés, Filiassur assurance aide les hôpitaux, ou les cliniques privées à passer à l’étape suivante de la démarche de soin, soit la planification.

Lors de cette étape, Filiassur assurance doit :

– Établir l’ordre des priorités des diagnostics infirmiers et des problèmes traités en collaboration

– Définir les résultats escomptés

– Fixer les objectifs de soins (à court, à moyen et à long terme)

– Déterminer les interventions infirmières particulières qui permettront d’atteindre les objectifs fixés

– Déterminer les interventions interdépendantes

– Inscrire les diagnostics infirmiers, les problèmes traités en collaboration, les résultats escomptés, les objectifs de soins et les interventions infirmières dans le plan de soins et de traitements infirmiers

– Communiquer aux membres de l’équipe pluridisciplinaire toutes les données qui traduisent des besoins en matière de santé, auxquels ils peuvent mieux répondre.

 Établissement des résultats escomptés :

Les résultats escomptés des interventions infirmières sont définis en fonction des comportements de la personne, du délai fixé pour les atteindre et de toute circonstance particulière inhérente à ceux-ci.

Les résultats escomptés doivent être réalistes et mesurables.

Pour définir des résultats pertinents, on recourt à la classification des résultats de soins infirmiers.

On peut associer ces résultats aux interventions et aux diagnostics infirmiers et on peut les utiliser au besoin.

Cependant, on doit parfois adapter les NOC (National Occupational Classification) et établir des critères réalistes convenant à une personne en particulier.

Les résultats escomptés servent aussi de base pour évaluer la pertinence des interventions infirmières et pour déterminer si on doit modifier ou réviser le plan de soins.

L’avenir du numéro un du vin pétillant espagnol

Alors que toute la population catalane retienne leur souffle, en attendant le discours du président Carles Puigdemont, devant le Parlement ce mardi, plusieurs entreprises de la région ont décidé de dissuader le gouvernement de déclarer l’indépendance. Est-ce qu’il va réellement annoncer l’indépendance de la région ou est-ce qu’il va temporiser pour permettre en quelques mois de mettre en œuvre l’indépendance ?

Toutefois, dans le milieu économique, de plus en plus d’entreprises mettent la pression pour dissuader le gouvernement de prendre cette décision. En effet, trois grands groupes ont décidé de transférer leur siège hors de la région catalan. Même le « Cava » le fameux numéro 1 du vin pétillant espagnol pourrait aussi déménager à son tour.

Le groupe  Freixenet

C’est un emblème de la catalogne, cette bouteille noire connue partout dans le monde, avec

80 % de la production du vin pétillant est destiné à l’exportation en grande partie vers l’Europe. À Sant Sadurní d’Anoia, en plein cœur des vignobles, se trouve le siège de Freixenet, faisant vivre des milliers d’employés et de vignerons. Mais en cas d’indépendance de la région, le propriétaire de l’entreprise a décidé de partir, « Cette indépendance impliquera la sortie de l’Union européenne, et donc nous partirons nous n’avons pas le choix, il faudra fermer » a déclaré Pedro Bonet.

Les employés essaient de se rassurer en se disant malgré que la société puisse fermer il leurs reste les vignes « les vignes sont encore là et on peut produire notre propre vin » comme a déclaré un employé de la société Cava.

L’appellation Cava n’est pas juste limitée à la catalogne

La région reste profondément, indépendantiste avec des drapeaux par tout même sur le balcon du bureau de la mairie. Beaucoup d’indépendantistes affirment que les sociétés cherchent seulement à leur faire peur pour les dissuader de prendre leur indépendance comme nous a expliqué le propriétaire de l’entreprise Raphaël Michel, le grand négoce en vin français. « La vérité est que ça leur coûterait cher, de quitter la région puisque les meilleures vignes sont ici ! Ce n’est que de la politique » comme à déclarer Guillaume Ryckwaert le dirigeant de la société centenaire Raphaël Michel.

Les risques de perte que peuvent enregistrer la région sont estimés à peu prés de 400 000 euros, avec certainement des conséquences sur le tourisme.

Ce mardi soir, la catalogne risque de prendre son indépendance, mais en contre partie à perdre, son autonomie, son bon vivre ensemble, mais encore le plus important son économie.

   Le traitement médiatique d’événements phares de l’actualité

 

  Attentat de Corse de 1999 :

Pour l’attentat en Corse, les premières éditions suivant l’événement, sont celles du samedi 7 et dimanche 8 février 1998.

Pour cet attentat, le volume éditorial est un peu moins important que pour l’attentat de RER à St-Michel (25 juillet 1995), mais les stratégies éditoriales du Monde, de Libération, et de France Soir sont assez uniformes.

Les trois quotidiens choisissent de mettre l’accent sur l’événement en faisant “monter” en Une et en lui consacrant les deux premières pages intérieures sous la forme de petits dossiers.

Les rubriques de ces dossiers sont diverses : “FRANCE et SOCIÉTÉ” pour le Monde, “LE DOSSIER DU JOUR” pour France-Soir, et “POLITIQUES” pour Libération.

Quelques remarques sur la forme donnée à ces différentes productions doivent être faites préalablement à leur analyse.

Tout d’abord, le volume global de la production journalistique consacrée à l’attentat du RER est un peu plus important.

Ceci peut s’expliquer par le fait que l’attentat fait beaucoup de victimes “anonymes”, affirme la journaliste de LCI, Audrey Crespo-Mara, lors d’une interview.

La peur sociale est ici beaucoup plus présente, ajoute cette dernière, car l’anonymat permet à tout un chacun de s’identifier aux victimes.

“Par ailleurs, la bombe explose au cœur de la capitale française dans un lieu qui frappe les esprits, puisque, c’est un lieu de déplacement physique quotidien.

Le préfet Erignac est en revanche, et de toute évidence, une victime importante du fait de son statut de représentant de l’État.

Mais, le préfet n’est justement pas anonyme. L’événement est donc symboliquement fort, car il remet en question l’idée même de l’unité de la nation, mais, il ne met pas en cause, l’existence même des lecteurs des quotidiens.

Autre remarque préalable : l’attentat du RER B semble avoir été commis par des terroristes “étrangers” et l’altérité attribuée à ses auteurs (ou à ses commanditaires) laisse le champ libre à un déchaînement discursif porté par l’émotion de la société.

La forme et le volume du discours indiquent déjà cette différence avec un attentat dû à un terrorisme interne.

Dans ce dernier cas, en effet, les journalistes semblent avoir plus de mal à parler de l’événement et à produire un discours quantitativement important.

Enfin, mais cela ne sera vraiment montré que par une analyse de discours plus fine, le “traitement” des victimes occupe beaucoup de place dans le premier cas, notamment, dans Libération et France-Soir.

L’attentat du RER ayant provoqué un grand nombre de victimes, le discours qui lui est consacré fait augmenter, presque automatiquement, le volume éditorial global.

Dans les articles consacrés au deux attentats, les titres construisent des perspectives de discours, qu’il est utile de mettre à jour, car elles indiquent la façon dont chaque journal aborde l’événement”, Audrey Crespo-Mara, article publié le 20 février 2014.

Il est intéressant de voir comment les journaux construisent “les figures” : les auteurs, les autorités de l’État, et des victimes.