L’entrepreneuriat, c’est quoi ?

 

 

  Développement des entreprises !

 

Le développement industriel débouche sur une crise d’adaptation. Mais, elle est l’occasion de revivifier l’esprit d’entreprise.

Celui-ci dispose désormais de trois atouts majeurs qui dressent une perspective au lieu de se réduire à une incantation bienveillante.

– L’amorce d’une nouvelle vague de progrès techniques favorables à la rentabilité des PME assure une base économique inédite.

 

– La capacité entrepreneuriale des individus dans un environnement défavorable fut le premier signal.

 

– L’abandon par l’État de ses préjugés à l’encontre des entrepreneurs est aujourd’hui l’adaptation d’un cadre idéologique à des réalités.

La combinaison de ces arguments augure un avenir plus clément à l’entrepreneuriat.

Néanmoins, elle recèle une exigence incontournable : celle de la formation.

 

  Les facteurs de succès des entreprises

 

Le savoir dans ce cas, prendra une plus large place dans la définition du succès, sa carence pourrait constituer le verrouillage de ce nouvel élan !

Cette implication renvoie à l’État, qui devra mener une réflexion appropriée sur la fonction éducative pour accompagner cette renaissance entrepreneuriale.

La petite entreprise est à l’ordre du jour. L’âge industriel avait valorisé davantage la consommation que l’activité créatrice, voici que s’ouvre un renversement de la proposition.

 

“L’émergence de l’économie entrepreneuriale est de toute évidence un événement culturel et psychologique autant qu’économique et technologique”.

De nombreux aspects importants du comportement de l’entreprise n’ont pas de place dans ce modèle et il est incapable de rendre compte de la diversité des formes d’entreprises.

 

     Secrets des entreprises à succès !

C’est le succès de l’entreprise française “Paritel” qui a attiré l’attention des entrepreneurs sur l’importance de l’organisation interne et l’imbrication étroite entre les éléments proprement économiques, comme la productivité ou la performance, et les éléments sociaux comme l’intégration des salariés dans l’entreprise, les relations de travail, la formation des employés…

L’opérateur télécom pro “Paritel” joue un rôle prépondérant dans la compétitivité des entreprises (petites ou grandes).

 

   Structure de l’entreprise

 

La société est composée d’une collection d’agents indépendants cherchant à tirer le meilleur parti des moyens à leur disposition.

Cette approche donne naissance à une théorisation de l’entreprise, ou encore de l’agent producteur, totalement abstraite, privilégiant de façon quasi-exclusive les aspects externes (la relation aux autres agents) par rapport aux aspects internes (ce qui se passe dans l’entreprise).

 

À tel point qu’il n’est pas exagéré de considérer l’entreprise comme un “non-être”, une simple étape dans un raisonnement déductif.

Elle est caractérisée par une fonction de production qui, associée à une dotation d’inputs, permet de déterminer l’ensemble des productions efficaces pour l’entreprise, ainsi que les productivités marginales.

Le principe de rationalité s’exprime ici par la recherche de la maximisation du profit, une fois donnés les prix des facteurs et du produit.